Fons Musicae

d. g. à. d.: 1. Sara Kuijken, Yasunori Imamura, Rainer Zipperling, 2. Pascal Bertin, Monique Zanetti, François Fernandez, Naoki Kitaya

  

  

  

  

  

  

  

  

  

  

  

  

  

  

 

  

  

  

  

  

  

 

  

 

  

 

  

  

  

  

  

avec des artistes très renommés forme un ensemble qui est internationalement bien remarqué et qui se concentre sur la musique française et italienne du 17ème et 18ème siècle. Fons Musicae ou « Source de Musique », comme son nom le suggère, interprète ce répertoire avec fraîcheur, enthousiasme, et inventivité.

  

   Fons Musicae donne des concerts en tout l’Europe et en Extrême Orient, par example au Festival International du Händel à Göttingen, Mars en baroque à Marseille, Festival de musique du Haut-Jura, Brezice Baroque-Festival, Festival, Les rencontres musicales de la Vallée de l’Alzette en Luxembourg ou Hokutopia Barockfestival à Tokyo. Beaucoup de ses enregistrements ont reçu un prix.

   En 1997 le luthiste Yasunori Imamura a fondé l’ensemble avec les musiciens suivant : Yasunori Imamura – théorbe, Monique Zanetti - soprano, Pascal Bertin - contre ténor, François Fernandez, Sara Kuijken – violins baroques, Rainer Zipperling – viole de Gambe, violoncello und Naoki Kitaya – clavecin.

   

   Yasunori Imamura - chef de Fons Musicae - est né à Osaka (Japon) et a étudié le luth avec Eugen M. Dombois et Hopkinson Smith à la Schola Cantorum de Bâle où il a obtenu son diplôme de soliste en 1981. Il a travaillé également les techniques d’interprétation et en particulier celle de la basse continue auprès de Ton Koopman et Johann Sonnleitner.

   Il a travaillé comme continuiste avec des artistes renommés de la Musique Ancienne. De ces co-operations plus de 100 enregistrements ont été pris, en 2005 un CD avec Cecilia Bartoli été publié. Comme soliste et continuiste Yasunori Imamura donne des concerts aux festivals internationales nombreuses en Europe et en Extrême Orient.

   Le lutiste est membre des ensembles La Stagione Frankfurt (Michael Schneider), Les Musiciens du Louvre (Marc Minkowski), Le Parlement de Musique, Strasbourg (Martin Gerster)und Camerata Köln.

   A part de ses occupations comme musicien Yasunori Imamura est professeur de luth au Conservatoire National de Région de Strasbourg depuis 1984 ainsi qu’à la Musikhochschule de Francfort depuis 1989, et il enseigne à des stages internationaux.  

Attention: A bientôt Yasunori Imamura sera présenté comme soliste sur ces pages.

  

   Monique Zanetti, après des études musicales complètes au Conservatoire de Metz et à l'université, où elle obtient une licence de musicologie, s'oriente vers le chant et travaille avec Elisabeth Grümmer puis avec Jacqueline Bonnardot, Noelle Barker et Rachel Yakar.

   Elle se spécialise assez vite dans le répertoire baroque et se produit régulièrement avec les plus grands ensembles: Les Arts Florissants (W. Christie ), La Chapelle Royale (Ph. Herreweghe), Le Parlement de Musique (Martin Gester), Les Talens lyriques (Ch. Rousset). Elle effectue de nombreuses tournées en France et à l'étranger (Europe, USA,   Amérique du Sud, Japon) et se produit dans des festivals prestigieux.

   Son intérêt pour la pédagogie l'amène à animer un stage de chant baroque au Conservatoire National de Région de Metz et des Masterclasses de musique baroque en France et à l'étranger

   

   Pascal Bertin commence le chant dès l’âge de 11ans au sein du Choeur d’Enfants de Paris, maîtrise avec laquelle il se produira comme soliste sur les plus grandes scènes du monde sous la direction des chefs les plus prestigieux(Ozawa, Metha, Solti). Dès l’obtention du premier prix d’interprétation de musique vocale baroque au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris dans la classe de William Christie, il entame sa carrière dans le répertoire polyphonique de la renaissance avec A Sei Voci, l’Ensemble Clément Jannequin, l’Ensemble Gilles Binchois. Très rapidement, il est appelé à chanter avec les plus grands chefs comme Philippe Herreweghe, John Eliot Gardiner, Christophe Rousset, Sigiswald Kuijken, Thomas Hengelbrock, Konrad Junghänel, Marc Minkowski, Eduardo Lopez Banzo, Jordi Savall, Martin Gester et Masaaki Suzuki.

   Sa production discographique comprend actuellement plus de soixante-dix disques d’époques et de styles variés. Harmonia Mundi l’a invité à participer à un projet discographique extraordinaire: « Les Trois Contre Ténors » aux côtés de Dominique Visse et Andreas Scholl.

  

   François Fernandez a étudié le violon baroque avec  Sigiswald Kuijken (diplôme de soliste au Conservatoire Royal de La Haye en 1980), et après jouait dans son orchestre La Petite Bande, depuis1986 comme premier violon et dans des orchestres baroques comme Orchestre du 18ème siècle (Frans Brüggen), La Chapelle Royale (Ph. Herreweghe), Melante 81 (Bob van Asperen). Depuis une douzaine d’années, François Fernandez se consacre à la musique de chambre. Il est présent dans les plus importants festivals du monde entier avec Philippe Pierlot, Carlos Mena, Rainer Zipperling, Bernard Foccroulle au sein du « Ricercar consort » ; avec les trois frères Kuijken, les trois frères Hantaï, Ryo Terakado, Yves Rechtainer, Marcel Ponseele ou Enrico Gatti.

   Fernandez enseigne à Liège, Bruxelles, Trossingen et depuis 1999 est professeur au C.N.S.M. à Paris. Il donne également des cours d’été, en Espagne et en Belgique. Parmi ses très nombreaux enregistrement (env. 80 CD) citons particulièrement les sonates de J. M. Leclair pour Astrée Auvidis qui ont reçu l’ « Ediotr’s choice » de Grammophone, FFFF de Télérama.

 

   Rainer Zipperling commencait à étudier la musique et la musicologie. Son affection particulière pour la musique baroque l’incite à terminer ses études en Hollande, pays pionner de ladite "pratique authentique". Pendant ses études déjà, il cumule les expériences en tant que continuiste et bénéficie ainsi pleinement de la compétence de nombreux instrumentalistes renommés, tels que S. Kuijken, Gustav Leonhardt, Anner Bijlsma, Wieland Kuijken, et plus particulièrement Frans Brüggen auquel le lie aujourd’hui encore une collaboration active.

   Il fait à présent partie des gambistes et violoncellistes les plus réputés dans le domaine de la Musique Ancienne ; il a travaillé avec les plus grands ensembles et a participé à l’enregistrement de près de 300 CD, tant comme soliste que comme accompagnateur.

   Parallèlement, Rainer Zipperling développe une activité de pédagogue en animant des classes de viole de gambe et de violoncelle baroque dans les grandes écoles de Cologne et de Francfort et dans les Masterclasses en Europe.

Presse

   "Monique Zanetti et Pascal Bertin apparaissent tout deux parfaitement à leur aise avec le langage baroque. Leur prestation comble les attentes les plus exigeantes en matière vocale."

de: Fono Forum (Prix "Etoile du Mois“ 03/2002), programme: Steffani

     

   "Une belle palette instrumentale qui soutient au plus près Monique Zanetti et Pascal Bertin, dont les voix se marient parfaitement."

de: Répertoire, programme: Steffani

  

   "On sent chez Monique Zanetti et Pascal Bertin de saines habitudes d'écoute mutelle ... Le continuo est simplement exquis."

de: Classica, programme: Steffani

  

   "... L'ensemble et chanteurs harmonisaient parfaitement, ... Les auditeurs etaient tiré dans une source sautante de la musique baroque avec touts ses sentiments."

de: Basellandschaftliche Zeitung, programme: Gasparini et autres

Programmes   4

 

4L’amour, le seul amour

4Tanti strali al sen mi scocchi

4MUSIque dans UN PALaZZO

4HÄNDEL et la maison de WELFEN de HANNOVER

Discographie

« Airs de Cour » Michel Lambert (1611 – 1696)

Etcetera KTC 1195 (Prix "Classica“ / 7,8-1998 Classica)

Monique Zanetti, Pascal Bertin, Stéphanie Pfister, Amandine Beyer, Guido Balestracci, Yasunori Imamura

  

« Luci Barbare » Giovanni Bononcini (1670 – 1747)

Etcetera KTC 1202 (Co-production avec WDR 3)

Monique Zanetti, Pascal Bertin, Stéphqnie Pfister, Isabelle Lucas, Guido Balestracci, Brian Feehan, Yasunori Imamura

  

“Cantatas, Duets and Sonatas” Agostino Steffani (1654 – 1728)

Pan Classics 510 131

(Prix "Etoile du Mois“ /03-2002 Fono Forum, Co-production avec WDR3)

Monique Zanetti, Pascal Bertin, François Fernandez, Ghislaine Wauters, Stéphanie Erös, Rainer Zipperling, Naoki Kitaya, Yasunori Imamura

» La poésie amoureuse d’un homme d’église qui a légué des oeuvres d’une troublante beauté et d’une douceur raffinée. Cette parution consacrée à Agostino Steffani, sous la conduite de Yasunori Imamura, saura également satisfaire les attentes des mélomanes les plus exigeants sur un plan interprétatif.

   (Fono Forum)

  

“Cantate e Sonate” Antonio Caldara (1670 – 1736)

Pan Classics 10 139 (Co-production avec Radio Swiss DRS)

Monique Zanetti, Pascal Bertin, François Fernandez, Sara Kuijken, Rainer Zipperling, Naoki Kitaya, Yasunori Imamura

  

“Cantatas, Trio Sonatas” Francesco Gasparini (1661 – 1727)

Pan Classics (Co-production avec WDR3, prête à être distrubuer)

Monique Zanetti, Pascal Bertin, François Fernandez, Stéphanie Pfister, Roberto Gini, Laurent Stewart, Yasunori Imamura

 

A écouter A. Caldera: Cantata "Daliso e Clori" (PC 10139)  (mp3, 45 s, 540 KB)
A. Steffani: CD "Crudo Amor" (PC 510 131)
Recitativo "La stella ch'a me splende" (M. Zanetti) (mp3, 44 s, 532 KB)
Recitativo "Come nel mar d'amore" (P. Bertin) (mp3, 34 s, 410 KB)
Aria "Inquieto mio cor" (Duetto M. Zanetti - P. Bertin) (mp3, 45 s, 544 KB)
G. Bononcini: "Se tarda l'aurora" (P. Bertin) (mp3, 44 s, 531 KB)
M. Lambert: "Doux charmes du printemps" (mp3, 37 s, 458 KB)