Thomas Pietsch
Baroque violoniste

est spécialisé dans la musique ancienne. Le violoniste s’est adonné à la musique du 17ème et 18ème siècle, il joue dans des formations différentes avec des instruments historiques. Ses présentations montrent une capacité extraordinaire de jouer, une étude profonde des sources historiques et une connaissance de la civilisation culturelle qui s’expriment dans ses interprétations par-dessus tout claires et précises. En plus Thomas Pietsch est un excellent professeur qui puise dans un savoir étendu.

  

   Né près de Berlin à Potsdam, Thomas Pietsch a reçu ses premières leçons de violon chez la violoniste Lena von Bülow, sa grand-mère, et, déjà comme élève, il jouait sur violons d’époques différentes. Pendant ses études de violon et de musique sacrée aux conservatoires de Berlin Est et d’Hambourg il donnait des concerts avec des instruments modernes et anciens. En 1980 il a fondé l’Ensemble Sanssouci Hambourg – aujourd’hui Ensemble Jupiter Hambourg, avec lequel, à part le répertoire connu de musique de chambre, il a souvent présenté des morceaux inédits du 17ème et 18ème siècle. Depuis 1986 Thomas Pietsch est premier violon de l’orchestre Capella Filarmonica Hambourg, un orchestre fondé par lui, qui joue avec des instruments du 18ème siècle. Jusqu’au milieu des années 90 il a donné assez souvent des concerts avec Edith Picht-Axenfeld, pianoforte, jouant la littérature de sonates de la période classique viennoise ; par exemple à Zurich ils ont joué toutes les sonates de Beethoven. Depuis la fin des années 80 Thomas Pietsch et ses partenaires-duo Bob van Asperen, clavecin, et Richard Fuller, pianoforte, donnent des soirées avec tout le répertoire pour cette formation. De même toutes les œuvres pour violon seul de Johann Sebastian Bach et ses contemporains sont jouées au concert par Thomas Pietsch, à Berlin, Leipzig, Copenhague et Hambourg ; il a présenté toutes les Sonates et Partitions en soliste de Bach.

   Dès le début de sa carrière Thomas Pietsch s’est habitué aux enregistrements sur disques, aux productions et transmissions en direct dans les radios allemandes et étrangères. Des tournées l’ont mené en Europe de l’est et de l’ouest, aux Etats-Unis, en Israël et en Argentine. Régulièrement il répond à des invitations pour participer à des festivals  comme le festival de la musique à Schleswig-Holstein, la semaine de Bach à Greifswald, les semaines de Bach à Thuringe, les jours de Telemann à Magdeburg ou le festival de Händel à Göttingen.

   Depuis 1991 Thomas Pietsch est professeur de violon baroque au conservatoire de Frankfurt sur Main.

voyez aussi:

Duo Thomas Pietsch & Bob van Asperen | Duo Thomas Pietsch & Richard Fuller | Jupiter ensemble Hamburg | Capella Filarmonica Hamburg

Presse

   L'impression dominante était la facilité avec laquelle Thomas Pietsch a fait sonné sur son violon baroque la polyphonie artistique, surtout les deux fugues des sonates en sol et la mineur ... Avec une geste naturelle sans aucune accentuatuion exagérée le violoniste a joué la polyphonie de Bach... Impressionant la concentration et la certitude Thomas Pietsch a montré.

de: Darmstädter Echo, programme: œuvres de J. S. Bach

   

   Ce qu'un spectateur pouvait voir et entendre du brillant technique, surtout dans la polyphonie, de la delicatesse musicale, de la demonstration nuancée de caractères des dances, l'enthousiasmé ...

de: Hannoversche Allgemeine, programme: œuvres de J. S. Bach, H. I. F. Biber, G. Ph. Telemann

   

   ... Le capacité de jouer excellent et la technique profonde du soliste Thomas Pietsch formaient une base solide sur laquelle une interprétation superieure pouvait se développer.

de: Flensburger Tageblatt, programme: compositions de J. S. Bach, H. I. F. Biber, G. Ph. Telemann

   

   Dans les sonates de Bach le violoniste Thomas Pietsch jouait sublimement en ce qui concerne la richesse de la sonorité, la flexibilité aux rythmes et en même temps les phrases légères et intensives. 

de: Hamburger Abendblatt, programme: compositions de  J. S. Bach, G. F. Händel, G. Ph. Telemann

  

   COMME LES ANGES: Dans le paradis les anges n'ont rien d'autre à faire que étant assises sur les nuages jubiler avec des harpes, violons et flûtes. Celui qui s'ennui avec ça doit entendre l'Ange Gardien ou le Passacaille en sol mineur de Heinrich Ignaz Franz Biber. Dans la cathédrale de St. Hedwig à Berlin Thomas Pietsch a créé cette image de la beauté avec une tonalité douce et fragile, esquissé précisement les ornements capricieux, montré les mélodies nobles et mélancholiques avec des nuances fines dynamiques. Aussi aux deux rosaires de Biber, l'ascencion de Jésu-Christ et de Maria, le violonist donne une vie colorée. ç a fait rappeler à l'animation vivante des tableaux de Breughel.

de: Berliner Tagesspiegel, programme: Biber Sonates

   

   SA FAçON DE JOUER CAPTIVAIT L'AUDIENCE: Avec sa façon de jouer l'artiste savait bien comment captiver l'audience pour une heure. Son intonation était claire, son ton solide, clair et rond donnaient au concert un charactère d'un événement. L'artist prouvait un grand sens pour le style de la composition par son articulation claire et ses vitesses bien réfléchis avec variations parmi mesures.

de: Dithmarscher Landeszeitung, programme: compositions de J. S. Bach, H. I. F. Biber

Programmes   4

 

4Fantasie e variazione

4Passar solo una calle

4Sonare in fantasie

Discographie

voyez:

Thomas Pietsch & Bob van Asperen

Thomas Pietsch & Richard Fuller

Jupiter Ensemble Hamburg

A écouter J. J. Walther: Serenata en re majeur: Timpani (mp3, 39 s, 282 KB)
H. I. F. Biber: Sonate I en la majeur: Introduction (mp3, 46 s, 321 KB)
H. I. F. Biber: Sonate I en la majeur: Finale (mp3, 23 s, 168 KB)
H. I. F. Biber: Sonate VII en sol majeur: Adagio - Presto - Grave - Presto (mp3, 65 s, 452 KB)
H. I. F. Biber: Sonate VIII en la majeur: Allegro (mp3, 18 s, 130 KB)